Libre de droits = FAUX !

Libres de droits = Faux | Photographie, conseils et astuces
Exemple de recherche sur Google
(Exemple de recherche Google)

 

Eh non ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire et le voir dans mon exemple ci-dessus, le « libre de droits » n’existe pas !

  • Pourquoi ?

« Libre de droits » est une mauvaise traduction de l’anglais « royalties free ». Le « royalties free » est une notion marketing créée par les banques d’images permettant de payer un forfait pour une utilisation illimitée d’un contenu (aucune redevance).

Cette mauvaise traduction est un piège ! Car même si cela est bien mis en avant par les banques d’images, une œuvre de l’esprit (image, photo, texte, etc…) ne sera jamais libre du droit moral (notamment) malgré le paiement du forfait.

Le code de la propriété intellectuel donne obligation de mentionner le nom de l’auteur et de ne pas modifier le visuel. (à défaut, citer la banque d’images)

Même si vous avez acheté le visuel !

(Vient aussi le cas des « creative commons ». Là, le site du gouvernement explique bien la chose en deux phrases :

« La notion de contenus « libres de droits » doit donc être distinguée de celle des contenus placés sous licences libres, notamment les Creative Commons.

Ces licences confèrent à tout le monde, par avance, un certain nombre de libertés sur l’œuvre, sous réserve du respect d’éventuelles conditions telles que le partage à l’identique ou encore la mention du nom de l’auteur.« )

Aucun texte alternatif pour cette image
(@ Pixabay)

 

Pour résumer :

  • Attention au faux terme « libre de droits » ! Quoiqu’il en soit, quelle que soit votre source, vous devrez citer l’auteur et ne pas modifier son œuvre. (Voir mon article sur les modifications d’œuvre en cliquant ici)
  • Internet n’est pas un zone de non-droit. Le code de la propriété intellectuelle protège les œuvres des auteurs sur internet autant que sur du papier.
  • Le droit d’auteur existe dans tous les pays (ou presque). Seule son application peut varier d’un pays à l’autre. Alors citer les auteurs, ne modifier pas leurs œuvres.

Notez la contradiction de Pixabay sur la première image, que j’utilise en illustration de cet article : « libres de droits » mais « image gratuite par Chikilino » (mention de l’auteur, en fait)

Aucun texte alternatif pour cette image
(page d’accueil du site pixabay.com)

Cet article vous appris des choses ? Vous a plu ?

Partagez-le ! Et commentez ! Ce sera un plaisir d’échanger et de vous informer sur les droits d’auteur.

 

Vous pouvez me retrouver sur :

LinkedIn : www.linkedin.com/in/guillaume-chueca

Instagram : guillaumechueca

Pour me contacter : Contact

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *